ACCUEIL > Nouvelles > Pouvoir des mots

Vie pédagogique

Pouvoir des mots


C’est avec une immense fierté que nous partageons la lettre ouverte d’Arianne Goupil, finissante de la promotion 2018, qui a remporté l’un des meilleurs textes écrits de l’épreuve unique d’écriture de français, administrée chaque année à près de 55 000 élèves du Québec. Le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a publié un reccueil intitulé «Pouvoir des mots» dans lequel la lettre d’Ariane figure. Un extrait est partagé ci-dessous afin de démontrer le talent de cette jeune écrivaine et la qualité de son texte.

Réduction, c’est juste pour les champions!

Pensez à ce que vous avez fait depuis le début de votre journée. Sans être clairvoyante, je mettrais ma main au feu que vous avez généré au moins un déchet. Plus les jours passent, plus nos ordures s’accumulent, et ce, à une vitesse alarmante. Les plus consciencieux voient ce train de vie d’un mauvais œil et se questionnent : sommes-nous prêts à réduire nos déchets? Personnellement, je ne crois pas que nous le sommes. Pourquoi tant de pessimisme? Tout simplement parce que la réduction de nos déchets signifierait une baisse de notre consommation. De plus, l’être humain n’est pas prêt à changer ses habitudes.

Premièrement, notre société tout entière est basée sur le principe de la consommation. En effet, les gens pensent que jeter leur argent par la fenêtre est une preuve de leur richesse. Selon moi, tout ce qu’ils prouvent, c’est leur irresponsabilité, puisque le mot « consommation » est intimement lié avec « pollution ». L’achat et l’utilisation de biens sont les causes principales de la création de déchets. Est-ce que les compagnies s’en préoccupent? Bien sûr que non! Obnubilées par l’argent, elles ne pensent qu’à leur survie, négligeant ainsi celle de notre planète. Les fabricants de biens sont les précurseurs du mauvais pli des consommateurs de toujours vouloir remplacer ce qui n’est pas brisé. Entre vous et moi, il est impossible de résister à un bon rabais et les compagnies le savent. Nous ne pouvons plus leur faire confiance!

Pour lire la suite de la lettre ouverte rédigée par Ariane, consultez le lien suivant : https://bit.ly/2FSLEPq.

En terminant, nous tenons à féliciter Mme Mélanie Pigeon, enseignante, pour l’accompagnement offert à Ariane au cours de son parcours scolaire en français de 5e secondaire.